Accueil

Lexique Poêles et Cheminées

Béton cellulaire :
Béton dans lequel sont emprisonnées des « bulles » d'air, d'où sa structure alvéolaire, son apparence poreuse et son nom de « cellulaire ». Cet air sec immobile fait du béton cellulaire un excellent isolant. C'est un matériau qui résiste très bien à la chaleur. Il est plus léger et plus facile à modeler que le béton normal.
Bio éthanol ou éco éthanol :
Combustible pour cheminées du même nom, obtenu à partir de la distillation de betteraves ou de céréales. C'est un produit dérivé de l'agriculture d'où le suffixe « bio » ou « éco » qui lui est apposé.
Cheminée électrique :
Appareil de décoration reproduisant avec plus ou moins de réalisme un feu de bois et l'âtre d'une authentique cheminée. Les cheminées électriques peuvent être très design.
Conduit d'évacuation :
Partie supérieure de l'édifice de la cheminée chargée d'évacuer les gaz de combustion du foyer vers l'extérieur et d'amener une quantité d'air « neuf » de l'extérieur jusqu'au foyer. Ses dimensions et son architecture déterminent le tirage de la cheminée et par conséquent, son rendement.
Flamme verte :
Certification de qualité portant sur le matériel des appareils à bois. Crée en concertation entre l'ADEME (Agence de l'environnement et de la maîtrise d'énergie) et les fabricants de matériel, ce label est attribué aux appareils peu polluants et dont le rendement est supérieur à 70%. Acheter un appareil certifié Flamme Verte est l'assurance de bénéficier automatiquement du crédit d'impôt portant sur les appareils de chauffage à bois (25% sur l'achat du matériel).
Foyer ouvert :
Foyer de cheminée qui laisse le feu « à l'air libre » sans le recouvrir. C'est le foyer des cheminées traditionnelles : il s'oppose au foyer fermé qui lui couvre le feu et évite les déperditions de chaleur.
Foyer fermé :
Foyer de cheminée qui couvre le feu. C'est un procédé relativement récent qui vise à augmenter le rendement des cheminées et les muer en véritables appareils de chauffage. Un foyer fermé s'apparente à une chambre de combustion close avec une façade vitrée : elle laisse ainsi voir le feu de cheminée. Un foyer fermé impose de construire de toutes pièces une cheminée adaptée à l'emplacement prévu, il ne peut se greffer à une cheminée existante.
Granulés :
Bois aggloméré, reconstitué à partir de déchets de scierie, présenté sous forme de petits cylindres de 2cm de long, comme des granulés. Ils ont l'avantage d'être du bois très sec (taux d'humidité inférieur à 20%) et d'être plus faciles à manipuler et à doser que des bûches par exemple. Les granulés sont livrés en camion citerne et sont stockés dans un silo. Ils peuvent également s'acheter en sac de 15kg. Ils alimentent des poêles à granulés ou des chaudières à granulés. On les appelle aussi parfois pellets.
Insert :
Appareil cubique qui s'insère dans un foyer de cheminée, abrite le feu de bois et augmente considérablement le rendement de la cheminée. C'est une chambre de combustion totalement fermée qui est raccordée au conduit d'évacuation. La façade vitrée permet de voir le feu de bois et conserve l'agrément visuel de la cheminée. Ce procédé relativement récent transforme une cheminée décorative en véritable appareil de chauffage, capable à lui seul de chauffer une ou plusieurs pièces.
Pellets :
Terme de la langue anglaise équivalent aux « granulés de bois ». Bois aggloméré, reconstitué à partir de déchets de scierie, présenté sous forme de petits cylindres de 2cm de long. Ils ont l'avantage d'être du bois très sec (taux d'humidité inférieur à 20%) et d'être plus faciles à manipuler et à doser que des bûches par exemple. Les granulés sont livrés en camion citerne et sont stockés dans un silo. Ils peuvent également s'acheter en sac de 15kg. Ils alimentent des poêles à granulés ou des chaudières à granulés.
Qualibois :
Certification de qualité concernant les installateurs d'appareils à bois. Un installateur agrée Qualibois doit adhérer à la charte, accepte d'être audité tous les 3 ans maximum et doit installer au moins 3 chaudières à bois durant cette période de 3 ans.
Ramonage :
Opération consistant à nettoyer le conduit d'évacuation. Cette opération est réalisée par des professionnels. Elle est obligatoire et doit être répétée au moins une fois par an. Elle vise à sécuriser l'installation et à rendre à la cheminée son rendement d'origine.
Tirage :
Capacité du conduit à renouveler l'air en évacuant les gaz issus de la combustion et en apportant en quantité suffisante l'air extérieur neuf. Au sens technique du terme, le tirage désigne la dépression créée par les mouvements d'air ascendants à l'intérieur du conduit : le principe physique veut que l'air chaud du foyer, moins dense et plus léger que l'air froid extérieur, s'élève et crée ensuite une aspiration. L'architecture du conduit détermine la qualité du tirage. Un bon tirage est primordial pour des raisons de performance et de sécurité.
Tubage :
Opération réalisée par des professionnels consistant à placer un tube métallique à l'intérieur du conduit et le relier au foyer. Le tubage vise à protéger le conduit, sécuriser l'installation et améliorer le tirage de la cheminée. Il est fortement conseillé si vous êtes équipé d'insert ou de cheminée à foyer fermé. On parle parfois de chemisage ou encore de gainage.

Trouvez un pro près de chez vous

Merci de préciser le type de prestation souhaitée afin de vous orienter vers les pros qu'il vous faut.

Merci de préciser votre code postal.

Demande de devis

Merci de préciser le type de prestation souhaitée afin de vous orienter vers les pros qu'il vous faut.

Merci de préciser l'âge du bâtiment afin de calculer au plus juste votre devis.

Merci de préciser si vous êtes locataire ou propriétaire de votre habitation.

Merci de préciser votre code postal.

definitions : Guide des poêles et cheminées

© 2008, Finemedia | Qui sommes-nous ? | Contact | Plan du site